dimanche 21 janvier 2018

Fenêtres vénitiennes

 


 








 




 




Certains jours je choisis un thème, parfois ce sont les portes, d'autres les cours ou les puits aujourd'hui ce seront les fenêtres. Je pense que ce qui attire mon regard c'est d'abord la couleur,
l'harmonie avec les murs. Bien souvent les fenêtres sont très modestes, l'usure du temps les rend encore plus belles que celles d'un palais !
En voici seulement quelques unes prises dans Venise au gré des quartiers, d'autres ont été prises à Murano ou Burano...

mercredi 29 novembre 2017

Balade le long du rio San Trovaso...


Mon rêve c'est de voir un jour la glycine en fleurs ...


Mais ce jour là j'assiste à un déménagement, c'est toujours un spectacle à Venise !
L'armoire attirait le regard c'était plutôt insolite ...




Un peu plus loin quelques images depuis le jardin de la Pensione Accademia, la Villa Maravege
Les marches menant au Palazzo Contarini qui était fermé.



La grosse barque va servir à transporter le matelas, je n'ai pas vu la suite...


Le campiello Malipiero, mon poste d'observation ...




lundi 27 novembre 2017

Palazzo Mocenigo : Musée des tissus et des parfums

Très belle visite 


La famille Mocenigo a vécu ici jusque il y a peu de temps.  Le mobilier et les fresques datent de la deuxième moitié du 18 ème. Les salles sont décorées de tableaux, à la gloire des héros de la famille, le point d'orgue étant lorsque Alvise IV Mocenigo fut Doge de 1763 à 1778.
En 1787, à l'occasion du mariage du neveu du Doge avec Laura Corner (une autre illustre famille), on fit appel à Jacopo Guarana, Giambattista Canal et Giovanni Scajaro pour peindre les magnifiques fresques visibles aux plafonds des pièces. À noter aussi les portes en bois de bruyère et les corniches en bois sculptées et dorées.
Alvise Nicolo, dernier descendant, lègue en 1945 le palais Mocenigo di San Stae, à la Ville pour en faire un musée d'art en complément du musée Correr. À la mort de sa femme dans les années 60, la Ville reçoit aussi les pièces d'habitation du Piano Nobile.
Finalement, après de nombreuses restaurations et agencements incluant des oeuvres provenant d'ailleurs dans les 10 salles, le musée est ouvert en 1985 devenant le centre de l'Histoire des tissus et des costumes vénitiens, avec une importante bibliothèque spécialisée.
Le musée a été rénové et agrandi encore, pour rouvrir en 2013, avec 20 salles visitables au premier étage, avec une partie dédiée aux parfums (odeurs, fabrication, flacons précieux) très intéressante.
Source : www.venise-balades-visites-culture.com

Médaillon en trompe l'oeil sur plafond 

Détail du cadre du portrait du Procurateur Giulio Contarini 

Jolie fresque

Détail d'un petit bonnet en dentelle on dirait une méduse !!!

Enfilade de fauteuils dans un des salons

 Quelques costumes ...



Magnifique miroir

Magnifique console aux poteries chinoises...

La jolie salle qui contient plus de 50 gilets masculins brodés, très en vogue au 17e et 18e 







...Ambiance dans la bibliothèque où sont conservés 205 ouvrages d'archives...


🌸🌸🌸
 Puis nous pénétrons dans un laboratoire proche de celui d'un parfumer (muschiere)
flacons de couleurs sur les étagères




Je ferai un autre billet sur le musée, avec les photos de ma petite-fille, qui elle,  s'est beaucoup intéressée aux parfums, elle a noté sur son carnet de voyage tous les noms des plantes, senti tous les bouchons des flacons ...

Pendant ce temps là,  j'ai admiré à travers les vitrines des armoires à récipients,  la magnifique collection de petits flacons à parfums de toutes origines ...



Le tableau d'un chien se trouvant juste au dessus de l'orgue à parfums 
en noyer du 19e


En revenant sur mes pas ayant laissé Tosca à ses senteurs, tableaux de scènes vénitiennes sur le Grand Canal  ...



et portrait d'une famille aisée...


Un petit tour à nouveau vers le laboratoire, attiré par la transparence du verre




Exposition pendant la Biennale...




Sur la famille Mocenigo : même sans une mythologie inventée les faisant provenir d'Aquilée (berceau de la Vénétie avant les installations à Rivo Alto) les Mocenigo ont toujours joué des rôles très importants dans la République. Au-delà des 7 Doges élus (de Tommaso en 1414 à Alvise IV en 1763), ils furent des commerçants intrépides, et eurent des charges innombrables de Procurateurs, Ambassadeurs, Capitaine de la Mer ou de la Terre, Ecclésiastiques, ou Hommes de lettres. En particulier, Alvise  I Mocenigo fut le Doge de la bataille de Lépante en 1570.
La branche principale habitait San Samuele avec rien que 3 Palazzi magnifiques donnant sur le Grand Canal, et au début du 17 ème, Nicolo, frère d'Alvise I, décida de s'installer ici à San Stae.

Source  www.venise-balades-visites-culture.com

http://mocenigo.visitmuve.it
S'Croce 1992
vers S.Stae